“Follow Me Back” est un livre qui a attiré ma curiosité après avoir vu de très bon avis. Même si j’ai décidé de ne plus me lancer tête baissée dans les romans à succès, celui la me faisait envie, et je ne suis jamais déçue par la collection R…

4/5

Résumé:  Agoraphobe, Tessa Hart ne parle à presque personnes au quotidien. Exception fait des réseaux sociaux, ou elle nourrit sa passion pour Eric Thorn, le prodigue pop rock de sa génération. Prenez là pour une folle si vous voulez, mais il est le seul qui semble la comprendre. Alors même qu’ils ne se sont jamais rencontrés. Pris au piège entre son contrat et des fans envahissant au point de lui faire craindre pour sa vie, Eric se crée un faux compte Twitter pour troller l’un de ces plus gros followers @TessaHeartsEric. Au lieu de cela, la relation qu’ils tissent sur twitter dépasse vite tous ce qu’ils auraient pu imaginer. Et lorsque les deux se donnent rendez-vous dans la vraie vie, ce qui aurait pu être la plus belle rencontre de tous les temps, vire au pire cauchemar…

C’est l’histoire de Tessa Hart, fan inconditionnelle de Eric Thorn, elle est une jeune femme de 18 ans qui vit cloîtrée dans sa chambre, rongée par la maladie d’agoraphobie, elle passe alors le plus clair de son temps connectée à Twitter, à suivre l’actualité de son idol. Eric Thorn, de son côté est une pop star de 18 ans ayant des milliers de fans folles de lui à ses pieds, mais surtout plus de 14M d’abonnés sur Twitter.

Suite à un hashtag très populaire lancé par Tessa, #EricThorneObsessed , celui-ci en a marre, marre de toutes ces fans qui l’admirent non plus pour sa musique mais pour son physique, il se crée alors un faux compte twitter et entre en contact avec la jeune fille, dans l’intention de salir sa propre réputation.

Seulement elle n’est pas la fan hystérique à laquelle ils s’attendaient, et les deux tissent une belle relation, cependant Eric est devenu Taylor, et elle ne connaît pas encore sa vraie identité…

Twitter est un réseau social que j’adore, je n’ai donc eu aucun mal à imaginer leurs long échanges et cela m’a paru très réaliste, à une chose près, je trouve que leur language un peu SMS ne représente plus vraiment la twittosphère, mais ce n’est pas gênant.

J’ai trouvé assez intéressant que nos 2 personnages soient atypiques, que Tessa ne soit pas la fan psychopathe d’Eric qui le suit partout et à tous ses concerts, et qu’Eric ne soit pas le chanteur sûr de lui et profitant de sa célébrité.

Tout au contraire, Tessa est Agoraphobe, elle ne sort pas de chez elle et difficilement de sa chambre, et Eric lui, se sent utilisé par ses manager, il se sent oppressé par toutes ses fans, et même en danger.

Plus je suivais leurs échanges, plus je mourrai d’envie qu’il lui révèle son identité, m’attendant à un véritable feu d’artifice, quelque chose d’explosif ! Mais évidemment, l’auteure nous fait patienter… Encore et encore!

J’ai adoré le fait que le roman soit composé de deux temps différents, la majorité des chapitres, l’histoire passée, racontant les échanges entre nos deux protagonistes, l’évolution de leur relation mais aussi de leur personne, car Tessa voit une psy est progresse vers la guérison et Eric lui, vit sa vie de chanteur. Mais il y a aussi le présent, plein de zones d’ombres, car nous suivons une enquête mêlant Tessa et Eric, nous ne savons pas encore ce qu’il s’est passé, pourquoi se retrouvent-ils tout deux dans une affaire de police, Tessa a-t-elle découvert son identité? Que s’est-t-il passé?!

Cela apporte une touche de mystère, mais aussi de suspens! Ce roman se lit vraiment très rapidement, il est assez addictif, finalement j’ai l’impression qu’il était bien plus court que ce qu’il est vraiment.

La fin de ce roman est palpitante, un énorme retournement de situation! Mon coeur se serrait sans cesse, j’appréhendais, puis finalement, la dernière page m’a complètement perdue, bouleversée, je n’ai rien compris, dans le sens ou je ne m’attendais absolument pas à ça et que perdue comme j’étais, j’ai eu énormément de mal à réfléchir au pourquoi du comment, je me suis juste dit, “qu’est-ce que c’est que ça?!”.

J’ai trouvé la passion de Tessa pour Eric Thorn était un peu exagérée par moment, qu’elle avait des réactions un peu excessives, mais quelques part, depuis qu’elle est malade, elle s’enferme dans sa bulle, cela constitue son monde, c’est une jeune fille un peu fragile émotionnellement, et nous avons très envie de connaître la raison de sa peur maladive de quitter sa chambre, puisqu’elle refuse d’en parler, ce qui cache quelque chose de très intriguant.

Ce roman aborde également de nombreux sujet tel que la dépendance aux réseaux sociaux, le harcèlement, l’agoraphobie…

J’ai trouvé cette histoire vraiment très original, je suis très agréablement surprise.

Ce premier tome se referme sur quelques mystères qui méritent que l’on s’intéresse de plus près à la suite…