Accueil Partenaires A propos Blog

Couverture

Informations

Iskari – T1

Une lecture agréable parmi les dragons 3,5/5

Iskari est une bonne lecture, la manière dont Kristen Ciccarelli a intégré les dragons dans son histoire est très intéressante et originale.

3,5/5

Résumé: Au royaume de Firgaard, les légendes sont interdites: elles sont dangereuses. Pourtant, le sort d’Asha, princesse solitaire, leur semble étroitement lié. Asha est une tueuse de dragons crainte par tout son peuple: elle est Iskari.

Farouche, vulnérable, Asha trace sa route au cœur d’un univers dur et merveilleux. Intrigues politiques, suspense, passion, puissante mythologie et un soupçon d’humour: entre «Game of Thrones» et les contes des «Mille et Une Nuits», une saga de Fantasy aussi originale que captivante.

Iskari est une jeune femme que le peuple redoute, son nom est porteur de malheur et de mort, elle est la chasseuse de dragon. 

En réalité, l’Iskari se nomme Asha, et si les histoires des temps anciens sont interdites, elle raconte ces légendes à haute-voix afin d’attirer les dragons qui en raffolent, bravant l’autorité de son père, le roi de Firgaard. C’est ainsi qu’elle se bat contre ces créatures mythiques, dans le but de se venger du dragon qui l’a défiguré des années auparavant, alors qu’elle n’était qu’une enfant. Mais les histoires ravivent la flamme des dragons…

L’auteure de ce roman a mis en place une mythologie très recherchée et j’ai beaucoup aimé la découvrir, notamment grâce aux quelques passages d’histoires des temps anciens que nous pouvons lire entre deux chapitres au cours de notre lecture, ces mêmes histoires défendues qu’Asha conte aux dragons. Les dragons sont des créatures fantastiques et j’ai trouvé très intéressant qu’ils soient attirés par ces légendes, cela apporte un aspect assez magique à l’univers.

L’action prend place assez rapidement et le décor est très vite planté. Si je déplore la présence de multiples répétitions, rendant le style d’écriture parfois enfantin ou redondant, la plume est très prenante et la lecture est agréable et fluide.

 

Asha est une jeune femme très forte qui assume pleinement ce qu’elle représente, l’Iskari. J’ai trouvé agréable de me trouver face à une héroïne forte, qui malgré ce qui lui arrive, garde la tête haute. Mais cette jeune femme, également princesse, est promise à un homme détestable, Jarek, qui l’a sauvé des flammes du premier dragon, “Kozu”, à qui elle doit la brûlure lui parcourant la moitié du corps.

Jarek est un homme détestable, et Asha ne peut se résoudre à l’épouser, le roi lui laisse alors une chance d’annuler le mariage, si elle parvient à tuer Kozu, alors tout sera terminé.

 

Asha se lance alors dans cette longue chasse, la traque du plus puissant des dragons. Mais cette chasse sera semée d’embûches et l’Iskari verra même naître une ébauche de romance, qui pourrait compromettre sa seule chance d’annuler son mariage. Et si Asha ne connaissais pas vraiment sa propre histoire? 

Il est vrai que je n’étais pas ravie de constater ce début de romance, entre Torwin (que je vous laisse découvrir) et Asha, que j’ai trouvé peu utile et un peu trop facile. J’ai eu l’impression que cette esquisse de romance n’avais pour objectif que d’affaiblir notre héroïne, ce que j’ai trouvé profondément idiot et prévisible. Cependant l’histoire évolue, et elle s’avère plus complexe que prévue, nous allons de révélations en révélations.

Les retournements de situations ne rendent la lecture que plus prenante, même si je les ai parfois trouvé un peu prévisibles. Le monde d’Asha est travaillé et la présence des dragons plaît forcément. Il s’agit donc d’une bonne lecture bien qu’elle ai manqué un peu d’émotions à mon goût.

Je remercie les éditions Gallimard Jeunesse pour l’envoi de ce roman.

2 commentaires

  1. Dommage, tu me donnes moins envie de le lire 🙁

    • Evasion Littéraire

      J’avoue que j’en attendais plus mais d’un côté c’est quand même une bonne lecture, je pense qu’il m’a manqué quelque chose pour qu’il me plaise davantage, mais sur le fond, l’histoire reste assez originale. 🙂

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Iskari – T1

Une lecture agréable parmi les dragons 3,5/5

Iskari est une bonne lecture, la manière dont Kristen Ciccarelli a intégré les dragons dans son histoire est très intéressante et originale.

3,5/5

Résumé: Au royaume de Firgaard, les légendes sont interdites: elles sont dangereuses. Pourtant, le sort d’Asha, princesse solitaire, leur semble étroitement lié. Asha est une tueuse de dragons crainte par tout son peuple: elle est Iskari.

Farouche, vulnérable, Asha trace sa route au cœur d’un univers dur et merveilleux. Intrigues politiques, suspense, passion, puissante mythologie et un soupçon d’humour: entre «Game of Thrones» et les contes des «Mille et Une Nuits», une saga de Fantasy aussi originale que captivante.

Iskari est une jeune femme que le peuple redoute, son nom est porteur de malheur et de mort, elle est la chasseuse de dragon. 

En réalité, l’Iskari se nomme Asha, et si les histoires des temps anciens sont interdites, elle raconte ces légendes à haute-voix afin d’attirer les dragons qui en raffolent, bravant l’autorité de son père, le roi de Firgaard. C’est ainsi qu’elle se bat contre ces créatures mythiques, dans le but de se venger du dragon qui l’a défiguré des années auparavant, alors qu’elle n’était qu’une enfant. Mais les histoires ravivent la flamme des dragons…

L’auteure de ce roman a mis en place une mythologie très recherchée et j’ai beaucoup aimé la découvrir, notamment grâce aux quelques passages d’histoires des temps anciens que nous pouvons lire entre deux chapitres au cours de notre lecture, ces mêmes histoires défendues qu’Asha conte aux dragons. Les dragons sont des créatures fantastiques et j’ai trouvé très intéressant qu’ils soient attirés par ces légendes, cela apporte un aspect assez magique à l’univers.

L’action prend place assez rapidement et le décor est très vite planté. Si je déplore la présence de multiples répétitions, rendant le style d’écriture parfois enfantin ou redondant, la plume est très prenante et la lecture est agréable et fluide.

 

Asha est une jeune femme très forte qui assume pleinement ce qu’elle représente, l’Iskari. J’ai trouvé agréable de me trouver face à une héroïne forte, qui malgré ce qui lui arrive, garde la tête haute. Mais cette jeune femme, également princesse, est promise à un homme détestable, Jarek, qui l’a sauvé des flammes du premier dragon, “Kozu”, à qui elle doit la brûlure lui parcourant la moitié du corps.

Jarek est un homme détestable, et Asha ne peut se résoudre à l’épouser, le roi lui laisse alors une chance d’annuler le mariage, si elle parvient à tuer Kozu, alors tout sera terminé.

 

Asha se lance alors dans cette longue chasse, la traque du plus puissant des dragons. Mais cette chasse sera semée d’embûches et l’Iskari verra même naître une ébauche de romance, qui pourrait compromettre sa seule chance d’annuler son mariage. Et si Asha ne connaissais pas vraiment sa propre histoire? 

Il est vrai que je n’étais pas ravie de constater ce début de romance, entre Torwin (que je vous laisse découvrir) et Asha, que j’ai trouvé peu utile et un peu trop facile. J’ai eu l’impression que cette esquisse de romance n’avais pour objectif que d’affaiblir notre héroïne, ce que j’ai trouvé profondément idiot et prévisible. Cependant l’histoire évolue, et elle s’avère plus complexe que prévue, nous allons de révélations en révélations.

Les retournements de situations ne rendent la lecture que plus prenante, même si je les ai parfois trouvé un peu prévisibles. Le monde d’Asha est travaillé et la présence des dragons plaît forcément. Il s’agit donc d’une bonne lecture bien qu’elle ai manqué un peu d’émotions à mon goût.

Je remercie les éditions Gallimard Jeunesse pour l’envoi de ce roman.

2 commentaires

  1. Dommage, tu me donnes moins envie de le lire 🙁

    • Evasion Littéraire

      J’avoue que j’en attendais plus mais d’un côté c’est quand même une bonne lecture, je pense qu’il m’a manqué quelque chose pour qu’il me plaise davantage, mais sur le fond, l’histoire reste assez originale. 🙂

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Couverture

Informations

Dernières chroniques

Ceux qui ne peuvent pas mourir – T1

Glacial et mystérieux, excellent ! 5/5

Magic Charly – T1

Une bonne dose de fraîcheur et de magie 4/5

Zoomancie

Un roman aux forts messages écologiques ! 4/5

Chuchoteurs du dragon & autres murmures

Un recueil riche et complexe 3/5

L’effet combattant – T1

Une plume addictive 3,5/5

Nils – T1

Une sublime BD 3/5