Accueil Partenaires A propos Blog

Couverture

Informations

Les délices de Tokyo

Un roman emplit d’émotion 4/5

Une histoire douce et savoureuse, pleine d’émotion, “Les délices de Tokyo” est un très bon roman.

4/5

Résumé: «  Écouter la voix des haricots  »  : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager


Ce roman nous raconte l’histoire de Tokue, une vieille dame et Sentarô, un jeune homme travaillant dans une échoppe. Tokue, bien qu’âgée, aime par dessous tout la pâtisserie, et souhaite travailler avec Sentarô lorsqu’elle apprend que celui-ci cherche un employé. Bien que celui-ci soit réticent à cette idée, il finit par accepter, et voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, avant que Tokue disparaisse à cause d’un lourd secret…


Cette histoire est très poétique. Tokue est une vieille femme attendrissante et donne envie de découvrir et déguster les gâteaux qu’elle confectionne, les dorayaki, pâtisseries japonaises.

La relation qu’entretiennent Tokue, Sentarô et Wakana, une jeune fille que rencontrera Tokue est très touchante, trois générations sont réunies.
Au cours de ce roman, nous notons une réelle évolution des personnages suite à leur rencontre. Ils nous proposent une belle réflexion sur la vie, notamment grâce à une approche particulière, chargée d’émotion de la maladie de Hansen, très poignante.

Suite à la rencontre de Sentarô, Tokue semble devenir une toute autre personne, alors qu’il ne se préoccupait auparavant que du remboursement de sa dette grâce à la vente de ses dorayaki, qui ne remportaient pas le succès espéré. Ce qui a bien changé suite à l’arrivée de Tokue dans sa vie, véritable ange qui lui a transmit sont précieux savoir en matière de gâteau garnit aux haricots rouges.

Ce roman nous livre une approche sage et philosophique de la cuisine japonaise par l’intermédiaire de Tokue, une vieille femme extrêmement bienveillante qui rend notre lecture agréable et douce.
Cette histoire est simple mais se déguste, elle fait passer un message de respect, de bonheur.
La plume de l’auteur est emplit d’émotion, et ces histoires de pâtisserie donnent l’eau à la bouche.
J’ai donc passé un bon moment avec la lecture de ce livre émouvant qui se lit très rapidement, Tokue a bien des choses à nous apprendre, à commencer par savourer la vie !

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Les délices de Tokyo

Un roman emplit d’émotion 4/5

Une histoire douce et savoureuse, pleine d’émotion, “Les délices de Tokyo” est un très bon roman.

4/5

Résumé: «  Écouter la voix des haricots  »  : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager


Ce roman nous raconte l’histoire de Tokue, une vieille dame et Sentarô, un jeune homme travaillant dans une échoppe. Tokue, bien qu’âgée, aime par dessous tout la pâtisserie, et souhaite travailler avec Sentarô lorsqu’elle apprend que celui-ci cherche un employé. Bien que celui-ci soit réticent à cette idée, il finit par accepter, et voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, avant que Tokue disparaisse à cause d’un lourd secret…


Cette histoire est très poétique. Tokue est une vieille femme attendrissante et donne envie de découvrir et déguster les gâteaux qu’elle confectionne, les dorayaki, pâtisseries japonaises.

La relation qu’entretiennent Tokue, Sentarô et Wakana, une jeune fille que rencontrera Tokue est très touchante, trois générations sont réunies.
Au cours de ce roman, nous notons une réelle évolution des personnages suite à leur rencontre. Ils nous proposent une belle réflexion sur la vie, notamment grâce à une approche particulière, chargée d’émotion de la maladie de Hansen, très poignante.

Suite à la rencontre de Sentarô, Tokue semble devenir une toute autre personne, alors qu’il ne se préoccupait auparavant que du remboursement de sa dette grâce à la vente de ses dorayaki, qui ne remportaient pas le succès espéré. Ce qui a bien changé suite à l’arrivée de Tokue dans sa vie, véritable ange qui lui a transmit sont précieux savoir en matière de gâteau garnit aux haricots rouges.

Ce roman nous livre une approche sage et philosophique de la cuisine japonaise par l’intermédiaire de Tokue, une vieille femme extrêmement bienveillante qui rend notre lecture agréable et douce.
Cette histoire est simple mais se déguste, elle fait passer un message de respect, de bonheur.
La plume de l’auteur est emplit d’émotion, et ces histoires de pâtisserie donnent l’eau à la bouche.
J’ai donc passé un bon moment avec la lecture de ce livre émouvant qui se lit très rapidement, Tokue a bien des choses à nous apprendre, à commencer par savourer la vie !

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Couverture

Informations

Dernières chroniques

Magic Charly – T1

Une bonne dose de fraîcheur et de magie 4/5

Zoomancie

Un roman aux forts messages écologiques ! 4/5

Chuchoteurs du dragon & autres murmures

Un recueil riche et complexe 3/5

L’effet combattant – T1

Une plume addictive 3,5/5

Nils – T1

Une sublime BD 3/5

Les délices de Tokyo

Un roman emplit d’émotion 4/5