Accueil Partenaires A propos Blog

Couverture

Informations

Les larmes de Jundur – T1

Une très belle découverte! 4/5

Un univers parfaitement maîtrisé et un monde riche et original, j’ai beaucoup aimé cette aventure, qui ne fait que commencer.

4/5

Résumé: Qui était son père ? Pourquoi sa mère refuse-t-elle de parler de lui ? Obsédée par ces questions, Lyvia ne se sent pas à sa place au lycée, parmi les jeunes de son âge. Le jour où sa mère se résout finalement à lui dévoiler un infime morceau de son identité, c’est un torrent d’événements qui entraîne Lyvia dans un monde, un conflit et un destin qu’elle n’aurait jamais soupçonnés. Sur les terres d’Héliosis frappées par une mystérieuse Noirceur, des compagnons comme le jeune soldat Evan ou Kalaan le Voyageur lui font prendre conscience de sa place et du rôle qu’elle pourrait jouer… Mais comment distinguer les alliés des ennemis, quand elle peine à reconnaître sa propre mère ? Prise au piège dans les sombres marécages du lac Katel, Lyvia comprendra que le premier ennemi à affronter, c’est elle-même.

Un grand merci à Noémie Delpra, qui m’a envoyé son roman et a fait preuve d’une grande patience pour cette chronique. Elle possède d’ailleurs un très beau site pour cette saga: Les larmes de Jundur.

Ce roman, à la très jolie couverture, nous raconte l’histoire de Lyvia, dont l’aventure commence de manière quelque peu classique, elle découvre que sa mère lui cache de lourds secrets sur son père dont elle ne connaît rien, mais également sur toute sa famille. Lyvia, plus déterminée que jamais, va donc faire la découverte d’un monde parallèle, les terres d’Héliosis, un monde aux antipodes de notre société actuelle. Cependant si cela tient de la révélation pour celle-ci, les habitants de ce monde savent qui elle est, et elle devra faire un choix, se battre dans ce monde dont elle ne sait rien, ou retourner à sa vie qui ne la comble pas.

Je pense que son choix est assez évident et Lyvia nous entraîne dans une grande et longue aventure, dans un monde curieux et aux côtés de personnages haut en couleurs.

Si au début de ma lecture, j’ai eu peur de lire quelque chose d’un peu trop enfantin ou déjà vu, cela n’a pas vraiment été le cas, ou du moins que très rarement. J’ai bien aimé le monde imaginé par Noémie Delpra, très riche et agréable, de même, sa plume très fluide accompagne à merveille cet univers qui est donc assez immersif.

Même si j’ai constaté quelques lenteurs et incohérences, il s’avère que les passages traînants sont nécessaires et que les incohérences n’en sont pas, puisque rien n’est laissé au hasard, l’auteure maîtrise son histoire dans les moindre détails, ce qui est assez remarquable.

Je me suis attachée au personne de Lyvia, cependant il y a une esquisse d’histoire d’amour dans ce roman dont je me serai bien passée, n’étant pas une grande fan de romance. Notre protagoniste n’en est pas pour autant moins intéressante, il y a un véritable travail psychologique dans ce livre puisque Lyvia est confrontée à elle-même, partagée entre deux vies, il n’est pas toujours évident de faire la part des choses et cela peut poser plus de problèmes que vous ne le pensiez, car non, Lyvia n’est pas née grande guerrière. C’est un aspect que j’ai trouvé très intéressant.

Avec ce roman vous chevaucherez donc de vastes plaines, et découvrirez l’utilisation de la magie dans un paysage verdoyant, car la magie traverse les pages des “Larmes de Jundur”. Le monde d’Héliosis vous séduira forcément, bien qu’il ne soit pas de tout repos.

Mais ne vous méprenez pas, la beauté du paysage n’enlève en rien l’aspect tragique de la fin de ce roman! Une fin choc, qui ne manquera pas de vous briser le cœur, ou pas !

2 commentaires

  1. La couverture est superbe, et l’univers a l’air prometteur ainsi que le travail fait sur la psychologie des personnages, un point auquel je porte beaucoup d’importance… Merci pour ton avis 🙂

    • Evasion Littéraire

      Avec plaisir! En effet il y a un très beau travail sur la couverture je l’aime beaucoup aussi. Et c’est vrai que l’aspect psychologie du personnage est important, cela évite d’avoir très personnages trop creux et qui semblent “moulés” à l’avance…

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Les larmes de Jundur – T1

Une très belle découverte! 4/5

Un univers parfaitement maîtrisé et un monde riche et original, j’ai beaucoup aimé cette aventure, qui ne fait que commencer.

4/5

Résumé: Qui était son père ? Pourquoi sa mère refuse-t-elle de parler de lui ? Obsédée par ces questions, Lyvia ne se sent pas à sa place au lycée, parmi les jeunes de son âge. Le jour où sa mère se résout finalement à lui dévoiler un infime morceau de son identité, c’est un torrent d’événements qui entraîne Lyvia dans un monde, un conflit et un destin qu’elle n’aurait jamais soupçonnés. Sur les terres d’Héliosis frappées par une mystérieuse Noirceur, des compagnons comme le jeune soldat Evan ou Kalaan le Voyageur lui font prendre conscience de sa place et du rôle qu’elle pourrait jouer… Mais comment distinguer les alliés des ennemis, quand elle peine à reconnaître sa propre mère ? Prise au piège dans les sombres marécages du lac Katel, Lyvia comprendra que le premier ennemi à affronter, c’est elle-même.

Un grand merci à Noémie Delpra, qui m’a envoyé son roman et a fait preuve d’une grande patience pour cette chronique. Elle possède d’ailleurs un très beau site pour cette saga: Les larmes de Jundur.

Ce roman, à la très jolie couverture, nous raconte l’histoire de Lyvia, dont l’aventure commence de manière quelque peu classique, elle découvre que sa mère lui cache de lourds secrets sur son père dont elle ne connaît rien, mais également sur toute sa famille. Lyvia, plus déterminée que jamais, va donc faire la découverte d’un monde parallèle, les terres d’Héliosis, un monde aux antipodes de notre société actuelle. Cependant si cela tient de la révélation pour celle-ci, les habitants de ce monde savent qui elle est, et elle devra faire un choix, se battre dans ce monde dont elle ne sait rien, ou retourner à sa vie qui ne la comble pas.

Je pense que son choix est assez évident et Lyvia nous entraîne dans une grande et longue aventure, dans un monde curieux et aux côtés de personnages haut en couleurs.

Si au début de ma lecture, j’ai eu peur de lire quelque chose d’un peu trop enfantin ou déjà vu, cela n’a pas vraiment été le cas, ou du moins que très rarement. J’ai bien aimé le monde imaginé par Noémie Delpra, très riche et agréable, de même, sa plume très fluide accompagne à merveille cet univers qui est donc assez immersif.

Même si j’ai constaté quelques lenteurs et incohérences, il s’avère que les passages traînants sont nécessaires et que les incohérences n’en sont pas, puisque rien n’est laissé au hasard, l’auteure maîtrise son histoire dans les moindre détails, ce qui est assez remarquable.

Je me suis attachée au personne de Lyvia, cependant il y a une esquisse d’histoire d’amour dans ce roman dont je me serai bien passée, n’étant pas une grande fan de romance. Notre protagoniste n’en est pas pour autant moins intéressante, il y a un véritable travail psychologique dans ce livre puisque Lyvia est confrontée à elle-même, partagée entre deux vies, il n’est pas toujours évident de faire la part des choses et cela peut poser plus de problèmes que vous ne le pensiez, car non, Lyvia n’est pas née grande guerrière. C’est un aspect que j’ai trouvé très intéressant.

Avec ce roman vous chevaucherez donc de vastes plaines, et découvrirez l’utilisation de la magie dans un paysage verdoyant, car la magie traverse les pages des “Larmes de Jundur”. Le monde d’Héliosis vous séduira forcément, bien qu’il ne soit pas de tout repos.

Mais ne vous méprenez pas, la beauté du paysage n’enlève en rien l’aspect tragique de la fin de ce roman! Une fin choc, qui ne manquera pas de vous briser le cœur, ou pas !

2 commentaires

  1. La couverture est superbe, et l’univers a l’air prometteur ainsi que le travail fait sur la psychologie des personnages, un point auquel je porte beaucoup d’importance… Merci pour ton avis 🙂

    • Evasion Littéraire

      Avec plaisir! En effet il y a un très beau travail sur la couverture je l’aime beaucoup aussi. Et c’est vrai que l’aspect psychologie du personnage est important, cela évite d’avoir très personnages trop creux et qui semblent “moulés” à l’avance…

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Couverture

Informations

Dernières chroniques

Outsphere – T1

Coup de cœur SF ! 5/5

Sommeil Aboli

Complexe mais intéressant 3/5

Made in Abyss – T1

Captivant, un univers fascinant ! 5/5

Elia, la passeuse d’âmes – T1

Un très bon premier tome ! 3,5/5

Monkey Peak – T1

Un manga d’horreur prenant 3,5

Iskari – T1

Une lecture agréable parmi les dragons 3,5/5