Accueil Partenaires A propos Blog

Couverture

Informations

Outsphere – T1

Coup de cœur SF ! 5/5

Un roman de SF au suspens haletant ! La colonisation d’une planète pleine de dangers et de mystères…

5/5

Résumé: Après avoir quitté une Terre mourante du fait des erreurs de nos sociétés, l’Arche, premier vaisseau à coloniser une exoplanète, arrive au bout d’un long voyage de 80 ans. Les colons sortent de leurs caissons cryogéniques et découvrent ce qui doit devenir un nouveau commencement pour l’humanité. Une nouvelle planète, un monde principalement végétal baptisé Eden. Les surprises se cumulent vite : la surface abrite une espèce primitive mais intelligente, des ruines prouvent l’existence de civilisations passées avancées, le système climatique obéit à des règles très particulières. Mais malgré tout cela, la colonisation commence de manière somme toute très classique, avec les traditionnelles oppositions entre militaires, scientifiques, civils. Mais tout change avec l’arrivée d’un nouveau joueur : un second vaisseau spatial arrive, quelques mois seulement après l’Arche. A son bord, des Terriens partis 60 ans plus tard, bénéficiant d’une technologie plus avancée, et eux même fortement modifiés génétiquement. Capables de se synchroniser et de communiquer télépathiquement entre eux, ils sont devenus une espèce fondamentalement collectiviste, que tout oppose aux traditionnels Terriens individualistes de l’Arche. Les deux peuples essaient dans un premier temps de cohabiter et d’apprendre les uns des autres, mais les obstacles rencontrés, le passé de la planète qui s’avère beaucoup plus riche et mystérieux que prévu, vont rapidement augmenter les tensions. Eden représente-t-il un nouvel espoir, ou au contraire la fin d’une civilisation? “Outsphere” est une saga de science-fiction, qui tout en développant un univers particulièrement fouillé, s’amuse à explorer des questions philosophiques liées d’un côté au transhumanisme, de l’autre aux oppositions entre pensées collectivistes et individualistes.

Outsphere est un roman qui a attiré mon attention grâce à sa couverture, magnifique illustration de Benjamin Sjöberg. Une couverture évoquant une terre de verdure, sauvage et mystérieuse où l’humanité vit sous un dôme. Pour notre plus grande satisfaction, cette couverture illustre à merveille cette histoire, observez ce paysage, et vous serez projeté sans mal dans l’univers de Guy-Roger Duvert.

Ce roman de science-fiction est un coup de cœur. Schéma classique de l’Homme, qui n’ayant plus d’espoir en la Terre qu’il a détruit, part à la conquête d’une nouvelle planète où s’installer, et commencer une nouvelle ère. Mais ici, l’auteur rend la colonisation particulièrement prenante et intéressante.

Le vaisseau de l’Arche arrive sur la planète Eden après un voyage de 80 ans, cette planète, véritable source d’espoir pour l’humanité semble être propice à la vie humaine. Très rapidement, les équipes à bord du vaisseau vont se charger d’analyser Eden, militaires et scientifiques mettent donc tout en œuvre pour permettre aux civils à bord de s’installer à la surface.

La colonisation se déroule assez rapidement et nous sommes témoin des premiers conflits qu’elle engendre ; remise en question de l’autorité, divergences d’opinions, tensions, il est difficile de ne pas reproduire les erreurs du passé, sur Terre.

Dans ce roman, les éléments les plus développés ne sont certes pas les personnages, mais les protagonistes sont néanmoins nombreux et importants, nous suivons en quelque sorte, les piliers de la colonisation sur tous les plans. Inutile de s’attarder sur la psychologie des personnages, alors qu’il y a tant à découvrir à la surface d’une planète inconnue.

La lecture des découvertes est passionnante, car Eden est loin d’être une planète dormante. Il s’avère qu’elle est habitée, vie non humaine mais intelligente tout de même, et dangereuse, de quoi alimenter un suspens permanent sans faire croire aux extraterrestre de cinéma. Les phénomènes météorologiques, la faune et la flore révèlent également quelques particularités, corsant les expéditions, que nous vivons toujours partagé entre la peur et l’excitation de nouvelles rencontres, aussi étranges et dangereuses soient-elles. La végétation abondante est étudiée de près, ainsi que les animaux vivant autour du dôme érigé pour la vie humaine. De même, la découverte de ruines, vestiges d’une technologie évoluée alimente les doutes et multiplie les questions. Comment une espèce si évoluée a-t-elle pu disparaître ? A-t-elle seulement disparu ?

Sous ses airs de planète verdoyante, Eden est pleine de dangers, plus encore que nous le pensons, et la colonisation est loin d’être paisible, puisqu’un deuxième vaisseau débarque, avec à son bord, des Terriens évolués pour qui le voyage n’a duré qu’une vingtaine d’années. Ces êtres révéleront le sort qu’a subit la Terre après le départ de l’Arche, et constitueront une véritable réflexion autour des limites de la technologie, notamment lorsqu’elle est appliquée à la vie humaine, puisque ces êtres ont une allure inquiétante.

Une expérience sociale et scientifique, Guy-Roger Duvert maîtrise à la perfection son récit et le rythme, porté par une plume claire et fluide est très soutenu, aucun temps mort, tout s’enchaîne, si bien que la notion de temporalité en devient parfois un peu floue.

L’alternance des chapitres est très bien gérée, courts mais intenses, tous sont captivants, ce qui permet de ne pas avoir cette sensation de frustration lorsque nous quittons un chapitre plus prenant qu’un autre.

La colonisation semble cohérente, les descriptions sont réussies, il est simple de s’imaginer le décor, le lecteur se sent immergé dans l’histoire. Ce premier tome est une vraie réussite, il place pour moi la barre assez haute pour la suite.

En effet tout est à venir, la fin de ce premier volume est glaçante, on referme ce livre avec l’unique envie d’aller plus loin, sentiment de frustration combiné à de l’excitation, je suis impatiente de lire la suite !

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Outsphere – T1

Coup de cœur SF ! 5/5

Un roman de SF au suspens haletant ! La colonisation d’une planète pleine de dangers et de mystères…

5/5

Résumé: Après avoir quitté une Terre mourante du fait des erreurs de nos sociétés, l’Arche, premier vaisseau à coloniser une exoplanète, arrive au bout d’un long voyage de 80 ans. Les colons sortent de leurs caissons cryogéniques et découvrent ce qui doit devenir un nouveau commencement pour l’humanité. Une nouvelle planète, un monde principalement végétal baptisé Eden. Les surprises se cumulent vite : la surface abrite une espèce primitive mais intelligente, des ruines prouvent l’existence de civilisations passées avancées, le système climatique obéit à des règles très particulières. Mais malgré tout cela, la colonisation commence de manière somme toute très classique, avec les traditionnelles oppositions entre militaires, scientifiques, civils. Mais tout change avec l’arrivée d’un nouveau joueur : un second vaisseau spatial arrive, quelques mois seulement après l’Arche. A son bord, des Terriens partis 60 ans plus tard, bénéficiant d’une technologie plus avancée, et eux même fortement modifiés génétiquement. Capables de se synchroniser et de communiquer télépathiquement entre eux, ils sont devenus une espèce fondamentalement collectiviste, que tout oppose aux traditionnels Terriens individualistes de l’Arche. Les deux peuples essaient dans un premier temps de cohabiter et d’apprendre les uns des autres, mais les obstacles rencontrés, le passé de la planète qui s’avère beaucoup plus riche et mystérieux que prévu, vont rapidement augmenter les tensions. Eden représente-t-il un nouvel espoir, ou au contraire la fin d’une civilisation? “Outsphere” est une saga de science-fiction, qui tout en développant un univers particulièrement fouillé, s’amuse à explorer des questions philosophiques liées d’un côté au transhumanisme, de l’autre aux oppositions entre pensées collectivistes et individualistes.

Outsphere est un roman qui a attiré mon attention grâce à sa couverture, magnifique illustration de Benjamin Sjöberg. Une couverture évoquant une terre de verdure, sauvage et mystérieuse où l’humanité vit sous un dôme. Pour notre plus grande satisfaction, cette couverture illustre à merveille cette histoire, observez ce paysage, et vous serez projeté sans mal dans l’univers de Guy-Roger Duvert.

Ce roman de science-fiction est un coup de cœur. Schéma classique de l’Homme, qui n’ayant plus d’espoir en la Terre qu’il a détruit, part à la conquête d’une nouvelle planète où s’installer, et commencer une nouvelle ère. Mais ici, l’auteur rend la colonisation particulièrement prenante et intéressante.

Le vaisseau de l’Arche arrive sur la planète Eden après un voyage de 80 ans, cette planète, véritable source d’espoir pour l’humanité semble être propice à la vie humaine. Très rapidement, les équipes à bord du vaisseau vont se charger d’analyser Eden, militaires et scientifiques mettent donc tout en œuvre pour permettre aux civils à bord de s’installer à la surface.

La colonisation se déroule assez rapidement et nous sommes témoin des premiers conflits qu’elle engendre ; remise en question de l’autorité, divergences d’opinions, tensions, il est difficile de ne pas reproduire les erreurs du passé, sur Terre.

Dans ce roman, les éléments les plus développés ne sont certes pas les personnages, mais les protagonistes sont néanmoins nombreux et importants, nous suivons en quelque sorte, les piliers de la colonisation sur tous les plans. Inutile de s’attarder sur la psychologie des personnages, alors qu’il y a tant à découvrir à la surface d’une planète inconnue.

La lecture des découvertes est passionnante, car Eden est loin d’être une planète dormante. Il s’avère qu’elle est habitée, vie non humaine mais intelligente tout de même, et dangereuse, de quoi alimenter un suspens permanent sans faire croire aux extraterrestre de cinéma. Les phénomènes météorologiques, la faune et la flore révèlent également quelques particularités, corsant les expéditions, que nous vivons toujours partagé entre la peur et l’excitation de nouvelles rencontres, aussi étranges et dangereuses soient-elles. La végétation abondante est étudiée de près, ainsi que les animaux vivant autour du dôme érigé pour la vie humaine. De même, la découverte de ruines, vestiges d’une technologie évoluée alimente les doutes et multiplie les questions. Comment une espèce si évoluée a-t-elle pu disparaître ? A-t-elle seulement disparu ?

Sous ses airs de planète verdoyante, Eden est pleine de dangers, plus encore que nous le pensons, et la colonisation est loin d’être paisible, puisqu’un deuxième vaisseau débarque, avec à son bord, des Terriens évolués pour qui le voyage n’a duré qu’une vingtaine d’années. Ces êtres révéleront le sort qu’a subit la Terre après le départ de l’Arche, et constitueront une véritable réflexion autour des limites de la technologie, notamment lorsqu’elle est appliquée à la vie humaine, puisque ces êtres ont une allure inquiétante.

Une expérience sociale et scientifique, Guy-Roger Duvert maîtrise à la perfection son récit et le rythme, porté par une plume claire et fluide est très soutenu, aucun temps mort, tout s’enchaîne, si bien que la notion de temporalité en devient parfois un peu floue.

L’alternance des chapitres est très bien gérée, courts mais intenses, tous sont captivants, ce qui permet de ne pas avoir cette sensation de frustration lorsque nous quittons un chapitre plus prenant qu’un autre.

La colonisation semble cohérente, les descriptions sont réussies, il est simple de s’imaginer le décor, le lecteur se sent immergé dans l’histoire. Ce premier tome est une vraie réussite, il place pour moi la barre assez haute pour la suite.

En effet tout est à venir, la fin de ce premier volume est glaçante, on referme ce livre avec l’unique envie d’aller plus loin, sentiment de frustration combiné à de l’excitation, je suis impatiente de lire la suite !

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Couverture

Informations

Dernières chroniques

Magic Charly – T1

Une bonne dose de fraîcheur et de magie 4/5

Zoomancie

Un roman aux forts messages écologiques ! 4/5

Chuchoteurs du dragon & autres murmures

Un recueil riche et complexe 3/5

L’effet combattant – T1

Une plume addictive 3,5/5

Nils – T1

Une sublime BD 3/5

Les délices de Tokyo

Un roman emplit d’émotion 4/5