Accueil Partenaires A propos Blog

Couverture

Informations

Temudjin – T1

Peu convaincue par cette BD 2,5/5

Temudjin raconte l’histoire d’un enfant né d’une femme et d’un loup. Elevé par un chaman, ce jeune garçon prénommé Temudjin sera destiné à devenir Genghis Kans et unir les peuples mongoles.

2,5/5

Résumé: La nuit où naquit Temujin, le vieux chaman Özbeg était en retard. Quand il arriva sur les lieux les membres de la tribu étaient très agités. Il était trop tard pour sauver la mère et de sombres évènements entouraient la conception de cet enfant. mais tout ça, le chaman le savait déjà. Il avait été contacté par les esprits pour venir en aide à ce petit être, afin qu’il puisse vivre et ainsi donner libre court à sa fabuleuse destinée ! Entre Histoire et Fiction : Le scénariste Antoine Ozanam offre là une variation personnelle sur la jeunesse de Gengis Khan ; une fiction, un « revival » de la vie de ce grand chef Mongol. L’idée est que la vie n’est qu’un cycle et que des personnalités fortes, des destinées exceptionnelles peuvent se répéter, mais de façon un peu différente. Ainsi, il s’agit bien de Temujin, qui deviendra Genghis Khan dans un autre temps, dans une autre vie. Adopté par le chaman Özbeg, Temujin bénéficie d’un enseignement proche des esprits. Il s’avère même avoir un talent particulier qui lui permet de récupérer les âmes des défunts. Cette jeunesse chamanique et son lien particulier avec l’Ayami (l’esprit de la Terre Mère) pousseront Temujin à devenir le guide du peuple Mongol : Le grand Gengis Khan. Cependant, le fil des évènements de cette histoire laisse à penser que le destin de ce leader charismatique aurait pu être tout autre dans cette autre vie.

Nous suivons en premier lieu l’initiation de Temudjin, qui apprend à faire des esprits ses alliés et à s’en servir. Cette période de sa vie que l’on suit est très intéressante et nous découvrons un univers onirique peuplé de légendes et de divinités, avec qui Temudjin communiquera.

L’évolution de cet enfant est très plaisante à suivre, le monde qui se dévoile à nous semble très riche et donne envie de le connaître davantage.

Les couleurs se prêtent bien à l’univers, elles sont douces et agréables.

Vient le jour où le chaman que le garçon considère comme son père disparaît, et Temudjin doit voler de ses propres ailes pour accomplir sa destinée, dont son père lui a tant parlé.

Il va alors de plus en plus recevoir l’aide et la compagnie d’un des trois esprits de la forêt, l’esprit des arbres.

Durant notre lecture nous accompagnons un Temudjin en proie au doûte, l’Ayami, l’esprit des arbres, doit l’initier afin qu’il soit prêt, mais j’ai trouvé cette partie du récit très longue, elle m’a parut traînante et m’a donné l’impression que la situation n’avançais pas vraiment.

Plus les pages tournaient moins j’éprouvais de sympathie pour notre personnage principal, il m’a paru soudainement sûr de lui et vouloir tourner le dos à l’esprit de la nature, qui lui a pourtant permis de surmonter diverses épreuves. J’ai trouvé cela injuste, Temudjin semble oublier l’aide extérieure qu’il a reçu et n’est pas reconnaissant alors qu’il a, lui, été plutôt passif tout au long de cette BD.

Le genre de narration est assez particulier, les scènes s’enchaînent très vite, sans logique particulière et quelques détails nous échappent.

Cette BD met néanmoins bien en place l’univers dans lequel se déroule cette histoire, l’utilisation des esprits est très intéressante et nous découvrons l’ennemi de Temudjin, que nous pouvons être certain de retrouver dans le second tome.

Temudjin prenant son destin en main, cela présage probablement un second tome plus riche en action et prise de décision de sa part. Cela reste néanmoins une belle lecture qui donne envie de connaître la suite, avec de belles planches.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Temudjin – T1

Peu convaincue par cette BD 2,5/5

Temudjin raconte l’histoire d’un enfant né d’une femme et d’un loup. Elevé par un chaman, ce jeune garçon prénommé Temudjin sera destiné à devenir Genghis Kans et unir les peuples mongoles.

2,5/5

Résumé: La nuit où naquit Temujin, le vieux chaman Özbeg était en retard. Quand il arriva sur les lieux les membres de la tribu étaient très agités. Il était trop tard pour sauver la mère et de sombres évènements entouraient la conception de cet enfant. mais tout ça, le chaman le savait déjà. Il avait été contacté par les esprits pour venir en aide à ce petit être, afin qu’il puisse vivre et ainsi donner libre court à sa fabuleuse destinée ! Entre Histoire et Fiction : Le scénariste Antoine Ozanam offre là une variation personnelle sur la jeunesse de Gengis Khan ; une fiction, un « revival » de la vie de ce grand chef Mongol. L’idée est que la vie n’est qu’un cycle et que des personnalités fortes, des destinées exceptionnelles peuvent se répéter, mais de façon un peu différente. Ainsi, il s’agit bien de Temujin, qui deviendra Genghis Khan dans un autre temps, dans une autre vie. Adopté par le chaman Özbeg, Temujin bénéficie d’un enseignement proche des esprits. Il s’avère même avoir un talent particulier qui lui permet de récupérer les âmes des défunts. Cette jeunesse chamanique et son lien particulier avec l’Ayami (l’esprit de la Terre Mère) pousseront Temujin à devenir le guide du peuple Mongol : Le grand Gengis Khan. Cependant, le fil des évènements de cette histoire laisse à penser que le destin de ce leader charismatique aurait pu être tout autre dans cette autre vie.

Nous suivons en premier lieu l’initiation de Temudjin, qui apprend à faire des esprits ses alliés et à s’en servir. Cette période de sa vie que l’on suit est très intéressante et nous découvrons un univers onirique peuplé de légendes et de divinités, avec qui Temudjin communiquera.

L’évolution de cet enfant est très plaisante à suivre, le monde qui se dévoile à nous semble très riche et donne envie de le connaître davantage.

Les couleurs se prêtent bien à l’univers, elles sont douces et agréables.

Vient le jour où le chaman que le garçon considère comme son père disparaît, et Temudjin doit voler de ses propres ailes pour accomplir sa destinée, dont son père lui a tant parlé.

Il va alors de plus en plus recevoir l’aide et la compagnie d’un des trois esprits de la forêt, l’esprit des arbres.

Durant notre lecture nous accompagnons un Temudjin en proie au doûte, l’Ayami, l’esprit des arbres, doit l’initier afin qu’il soit prêt, mais j’ai trouvé cette partie du récit très longue, elle m’a parut traînante et m’a donné l’impression que la situation n’avançais pas vraiment.

Plus les pages tournaient moins j’éprouvais de sympathie pour notre personnage principal, il m’a paru soudainement sûr de lui et vouloir tourner le dos à l’esprit de la nature, qui lui a pourtant permis de surmonter diverses épreuves. J’ai trouvé cela injuste, Temudjin semble oublier l’aide extérieure qu’il a reçu et n’est pas reconnaissant alors qu’il a, lui, été plutôt passif tout au long de cette BD.

Le genre de narration est assez particulier, les scènes s’enchaînent très vite, sans logique particulière et quelques détails nous échappent.

Cette BD met néanmoins bien en place l’univers dans lequel se déroule cette histoire, l’utilisation des esprits est très intéressante et nous découvrons l’ennemi de Temudjin, que nous pouvons être certain de retrouver dans le second tome.

Temudjin prenant son destin en main, cela présage probablement un second tome plus riche en action et prise de décision de sa part. Cela reste néanmoins une belle lecture qui donne envie de connaître la suite, avec de belles planches.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Couverture

Informations

Dernières chroniques

Nils – T1

Une sublime BD 3/5

Les délices de Tokyo

Un roman emplit d’émotion 4/5

Mes voisins les esprits – T1

Une histoire de yōkai passionnante 4/5

The promised neverland – T1

Immersif et effrayant ! 5/5

Autre monde – T2

Une légère déception 3/5

Outsphere – T1

Coup de cœur SF ! 5/5