J’ai enfin lu Une braise sous la cendre, ce roman qui a tant fait parler de lui et que tout le monde adore! Pour ma part ce n’est pas un coup de coeur mais une très bonne lecture.

4/5

Résumé: Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et t’écraserai.
Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Laïa fait parti du peuple des érudits, peuple opprimé par celui des martiaux. Si les érudits sont réduits en esclavage, un conflit existe, la résistance érudite agissant dans l’ombre. Alors qu’elle vit avec ses grands parents, suite à la mort de ces parents, un Mask vient arrêter son frère, soupçonné de faire partie de la résistance. Laïa parvient à s’enfuir mais regrette sa lâcheté et décide de tout mettre en oeuvre afin de le retrouver, et de le libérer. Pour cela, elle devra infiltrer Blackcliff et devenir l’esclave de la femme la plus dangereuse qui puisse exister, la commandante. Ellias, lui, achève sa formation de Mask à Blackcliff, alors que les Masks sont réputés pour êtres des tueurs sanguinaires et loyaux, Ellias, lui, n’aspire qu’à la liberté et prévoit de s’échapper. Tout oppose Ellias et Laïa, mais leur désir de liberté les unis.

Dans ce roman, j’ai bien plus aimé l’histoire que les personnages, en effet je ne les ai pas trouvé réellement originaux, Laïa est une fille qui ne croit que très peu en elle et qui se croit faible mais qui fait preuve de courage et de bravoure tout au long du roman et Ellias, lui, est le soldat fort et intimidant tout en muscle destiné à tuer et à être cruel mais qui ne veut pas cette vie… L’un et l’autre luttent pour leur cause, et je n’ai pas trouvé ce schéma très original, mais cela ne rend pas les personnages moins intéressants et attachants, particulièrement Ellias je vous l’avoue!

L’histoire, elle, est originale à souhait! J’ai adoré la manière dont les événements s’enchaînent, je ne me suis absolument pas ennuyée, et ce sur toute la durée du roman, il est très addictif et il est très difficile de décrocher pour aller dormir!

Les mésaventures de Laïa sont passionnantes dans le sens ou l’on voudrait lire plus vite que nous en sommes capable pour savoir ce qui va lui arriver dans les pages suivantes, on a peur, ce qu’elle vit est un vrai cauchemar et cette « mission » est un vrai supplice pour elle, physiquement et psychologiquement, mais elle est forte et est prête à tout endurer pour sauver son frère, sa détermination est exemplaire!
La narration alternée nous permet également de voir l’envers du décor pour Ellias, alors qu’il est sur le point de fuir l’Empire, quelque chose l’oblige à rester encore un peu, cependant tous ses plans en sont inévitablement changés, alors qu’il vit une vie totalement opposée à celle qu’il voudrait mener, il va devoir redoubler d’intelligence pour parvenir à ses fins, mais surtout, s’efforcer de ne pas trahir son envie de liberté, ou il serait punit, voire même tué…

La psychologie de nos deux personnages est très bien mise en place, mais en plus, l’auteure n’oublie pas les personnages secondaires, qui, eux aussi, sont très intéressants et originaux, à la fin de ce premier tome il y a toujours quelques zones d’ombres sur certains personnages mais je suis certaine que l’auteure a pensé à tout, et que nous les retrouveront dans le second tome!

N’oublions pas que la magie est également présente dans ce roman et Sabaa Tahir utilise une mythologie absolument originale, ici, pas de créatures vues et revues, mais des djinns, par exemple, ce qui ajoute une nouvelle touche d’originalité à cette histoire.

Le monde crée par l’auteure est très riche et surprenant, j’ai beaucoup aimé découvrir Blackliff et le quartier des érudits, et j’espère en découvrir davantage dans le tome suivant! Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer les scènes, les descriptions sont très bien faites.

Selon moi la plume de l’auteur n’est pas exceptionnelle, c’est une écriture très simple, j’avoue que par moment j’ai trouvé certaines formulations un peu maladroites ou trop « jeunesse » mais dans l’ensemble, c’est une plume très fluide, simple et efficace.

Beaucoup redoutent la sorte de « double triangle amoureux » présent dans ce livre, j’avoue que je ne l’ai pas trouvé nécessaire et parfois un peu lourd, mais cela m’a très rarement gênée, cela constitue une infime partie de l’intrigue.

Une braise sous la cendre est un roman très prenant, parfois très cruel, le lecteur passe par de multiples émotions, tout comme les personnages. A certaines reprises, on pourrait même retenir notre souffle tant le suspens est fort!
J’ai adoré l’univers dans lequel Sabaa Tahir nous plonge et j’ai hâte de connaître la suite!